Israël frappe Gaza après fusée «expérimentale» sur Ashdod

PNN/ Bethléem

L’armée de l’air israélienne a effectué quatre frappes sur des cibles dans les heures bande de Gaza assiégée après qu’une roquette transfrontalière atterri dans la ville d’Ashdod, a déclaré à Al Jazeera.

En réponse, les avions israéliens camps d’entraînement appartenant au Djihad islamique à Rafah, Khan Younis et de la ville de Gaza immédiatement ciblés, ont indiqué des témoins. Aucun blessé n’a été signalé.

Plus tôt mardi, les Brigades Qassam, la branche militaire du groupe palestinien Hamas, a confirmé qu’ils avaient tiré cinq roquettes expérimentales dans la mer, mais l’un d’eux avaient atterri par erreur dans la ville du sud d’Israël.

L’armée israélienne a dit qu’elle “a frappé quatre infrastructures terroristes dans le sud de la bande de Gaza” en réponse à la mise à feu de la fusée, Al-Jazeera rapporte .

“Le fait que le territoire du Hamas est utilisé comme base arrière pour attaquer Israël est inacceptable et intolérable et portera conséquences,” porte-parole militaire le lieutenant-colonel Peter Lerner a dit dans un communiqué.

Ministre israélien de la défense de la profession, Moshe Ya’alon a déclaré qu’Israël n’a pas l’intention d’ignorer les tirs de roquettes sur ses citoyens, et a ajouté que “des éléments dans le Jihad islamique” réalisées l’attaque de mardi.

Ya’alon a déclaré que “si il n’y aura pas calme en Israël, à Gaza va payer un prix très lourd, ce qui entraînera tous ceux qui envisagent de nous défier à regretter leurs actions.

“Le Hamas est conseillé de limiter toute tentative de tirer des roquettes sur Israël ou la provoquer, sinon nous serons obligés d’agir avec une plus grande puissance. Je ne conseillerais à personne de nous tester”, at-il poursuivi.

Pour sa part, les autorités égyptiennes ont exigé d’Israël un engagement à le-feu et la maîtrise de soi.

Après un bombardement génocidaire de 51 jours, un accord de cessez-le feu a été signé. Depuis lors, Israël a systématiquement violé les termes de cet accord, mais le monde a été essentiellement silencieuse.

29 attaques par les forces israéliennes sur pêcheur palestinien ont été signalés depuis le 1er septembre par surveillance basé à Gaza, Al-Mezan Center for Human Rights, mais en raison de la normalité de ces incidents, les attaques vont souvent non déclarée.

Le centre a également déclaré que 42 pêcheur avait été détenu et 12 bateaux de pêche confisqués à la même période.

La fusée de mardi était la troisième tirée depuis Gaza depuis le cessez-le se terminant 50 jours la guerre d’Israël contre Gaza à l’été 2014. Environ 2.200 Palestiniens, la plupart des civils, ont été tués lors de l’assaut sur Gaza. Du côté israélien, 73 ont été tués, la plupart des soldats. Deux obus de mortier ont également été tirés sur Israël depuis Septembre, selon l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet.