Une exposition incarne la souffrance des prisonniers et prisonnière dans les prisons

PNN/ Naplouse

En collaboration avec l’institution de Joseph pour prendre soin du prisonnier dans 1948 terres occupées. Le centre “Ahrar” a ouvert pour les prisonniers et les droits de l’homme à Naplouse, une exposition d’art sous le titre: “il ne faut pas oublier Prisonnier et Prisonnière libres», qui vise à souligner la souffrance des prisonniers et des prisonnières de femmes palestiniennes dans les prisons israéliennes.

L’exposition comprend également des œuvres coin de main de prisonniers palestiniens ont été nombreuses pièces affichent artisanat, qui a fabriqué les prisonniers palestiniens au cours des derniers mois, après l’institution de Joseph entrer les matières premières nécessaires.

L’exposition comprend également environ 50 images de l’art et la peinture incarne les étapes par lesquelles les prisonniers palestiniens, à partir du moment de l’arrestation, par le stade de l’enquête et même procès militaires, ainsi que les méthodes de torture utilisées dans les prisons israéliennes.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le cheikh Raed Salah, chef du Comité des libertés, des prisonniers , des martyrs et des blessés dans le rayon interne palestinienne, en disant: “Le fichier des prisonniers, y compris des peines de la douleur est une source de fierté pour nous, et nous par lui que ce fichier restera ouvert aussi longtemps que l’occupation israélienne continue,” et a ajouté que la solution fondamentale prisonniers et des prisonniers est la disparition de l’occupation israélienne.