“Débat chauffée ‘à la Knesset: député à se joindre à la flottille de Gaza

PNN/ Gaza

La Knesset tient actuellement un «débat houleux» sur l’opportunité ou de ne pas annuler l’immunité diplomatique de MK Basel Ghattas du parti liste commune, après qu’il a annoncé lundi son intention de rejoindre la flottille internationale de la liberté dans sa tentative de briser le siège israélien de la bande de Gaza.
Ghattas a réussi à susciter une énorme controverse en rendant public son intention de rejoindre d’autres personnalités publiques et des militants internationaux sur la Flottille de la Liberté, une collection de bateaux se rendant à Gaza pour tenter de briser le blocus israélien de Gaza.

La flottille atteint la Méditerranée il ya deux semaines, et hier prêt à mettre à la voile de la Grèce à Gaza. Les bateaux sont transportant de l’aide plus que nécessaire pour la bande de Gaza assiégée.

Israël a cependant prévenu qu’il va intercepter la flottille et arrêter son arrivée à Gaza.

Selon Moniteur Moyen-Orient, Israël a déclaré qu’il ne permettrait pas “bateaux non autorisés» à entrer dans les eaux territoriales de la bande de Gaza. Porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien Emmanuel Nachshon décrit l’action comme «une provocation inutile”, ajoutant que “si les soi-disant flottilles de Gaza utiles étaient vraiment intéressés par le bien-être de la population de Gaza, ils envoient leur aide via Israël.”

Entre 2008 et 2010, la flottille de la liberté internationale a tenté à plusieurs reprises de briser le siège israélien de Gaza. Cette tentative va commémorer cinq années depuis l’attaque meurtrière d’Israël sur le Mavi Marmara, qui a entraîné la mort de neuf militants du Mouvement Free Gaza et la Fondation turque des droits de l’homme et des libertés et de secours humanitaire (IHH).

Hanin Zoabi, un Palestinien femme députée à la Knesset qui était à bord à l’époque, a été largement condamnée par le gouvernement israélien comme un «traître» – Ghattas est maintenant face à l’indignation similaire.

Dans une lettre au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, Zoabi a exprimé son désir d’adhérer à cette tentative Flottille de la liberté, mais a admis qu’elle a finalement décidé de ne pas participer cette année encore.

Elle a dit: «Toute personne normale aurait participer à la lutte contre le siège et l’emprisonnement de deux millions de personnes sur un lopin de terre.