Ligue arabe appelle à la libération de Palestiniens détenus sans inculpation

PNN / Bethléem

L’organisation régionale, la Ligue arabe, a condamné les actes de torture et de mauvais traitements de prisonniers palestiniens des prisons israéliennes, appelant à la libération de tous les détenus qui ont été détenus sans inculpation, rapports de Press TV.
Le corps arabe, composé de 22 Etats membres, a déclaré mercredi qu’Israël devrait libérer tous les détenus palestiniens qui ont été retenus en otage pendant des périodes de temps prolongées sans être en mesure de se défendre, y compris prisonnier palestinien Khader Adnan, un chef de file du Mouvement du Jihad islamique en Palestine, qui a été en grève de la faim depuis plus de 50 jours maintenant.

Le bloc en outre appelé la communauté internationale à prendre des mesures efficaces pour aider à obtenir la libération d’Adnan ainsi que d’un porte-parole du groupe. Press TV rapporte également que le Mouvement du Jihad islamique a donné un ultimatum de Tel Aviv d’une semaine sur le cas d’Adnan.

Dans un communiqué publié mercredi, Daoud Shahab, le porte-parole du mouvement palestinien, a appelé tous les Palestiniens à organiser des manifestations de protestation en solidarité avec Khader Adnan.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a mis en garde au sujet de la détérioration de la santé de Khader Adnan, appelant à des mesures nécessaires pour protéger «l’intégrité physique et morale du détenu.”

Le 36-year-old prisonnier a été enlevé en Juillet 2014 et a depuis été tenue en vertu de la détention dite administrative.

Il est pas la première fois pour Adnan utiliser grève de la faim comme moyen de résistance non-violente. Comme il a été détenu en 2012, il a complété une grève de 66 jours, déclenchant une grève de la faim semaines-longues par des centaines de prisonniers palestiniens collègues.

Les forces israéliennes enlèvent régulièrement les Palestiniens dans les territoires occupés et les mettre derrière les barreaux basé sur la politique de détention administrative, qui permet le régime d’emprisonner les Palestiniens pour jusqu’à six mois sans procès ni accusation et l’ordre de détention peut être renouvelée indéfiniment.

Selon la Société des prisonniers palestiniens, Israël détenu 383 Palestiniens dans toute la Cisjordanie en Décembre ici 2014.

Plus de 7.000 Palestiniens sont incarcérés en aurait 17 prisons israéliennes et les camps de détention.