Affrontements à Beit El, propriété privée palestinienne

PNN/Ramallah/

Mercredi après-midi, des affrontements ont éclaté entre les Forces d’Occupation Israéliennes (FOI) et de jeunes Palestiniens qui ont pénétré un lieu prévu à la démolition dans la colonie de Beit El, dans la mesure où c’était une propriété privée palestinienne volée par Israël.

Les jeunes ont affirmé que la terre appartenait aux Palestiniens, insistant sur le fait que la Haute Cour de Justice israélienne avait donné l’ordre de démolition pour ces bâtiments Draynoff.

Les FOI ont attaqué les Palestiniens avec des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes.

Mardi, de violents affrontements avaient déjà éclaté entre la police israélienne et une centaine de colons qui essayaient d’empêcher l’armée de démolir les deux bâtiments illégaux.

La démolition de ces immeubles font suite au rejet par la Haute Cour de Justice d’un appel de Beit El visant à empêcher la démolition.

En réponse à cet ordre, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a donné son aval pour la construction immédiate de 300 unités de logement en plus à Beit El.

Suite à cet accord pour une construction immédiate, un haut-fonctionnaire de l’OLP a dénoncé mercredi cette décision comme étant un “crime de guerre”.

“Ces mesures de colonisations et crimes de guerre font partie du plan pensé par les leaders israéliens pour imposer le “Grand Israël” au sein de la Palestine historique et anéantir la solution à deux Etats ainsi que les chances d’obtenir la paix”, a déclaré Hanan Ashrawi.