Un leader israélien appelle à la ségrégation entre Israéliens et Palestiniens sur la route

PNN/ Jérusalem

Avi Ditcher, ancien chef de l’Agence de Sécurité d’Israël (Shin Bet), a appelé dimanche à la séparation des routes entre les passants israéliens et palestiniens, pour empêcher ce qu’il a appelé les “attaques terroristes véhiculées”. Ce membre de l’extrême droite du Likoud a affirmé à la radio israélienne qu’il s’agissait d’un important point politique, pas seulement opérationnel. Au bout du compte, nous devons les séparer.”

“Ils sont là-bas et nous sommes ici”, a-t-il continué. “Vous voulez nous atteindre? Passez le checkpoint avec la confirmation que vous ne portez pas d’arme. Si vous êtes sur notre liste de suspects potentiels, vous ne pouvez pas entrer”.

“La solution au problème est l’isolation ou le détachement des zones [palestiniennes]”, a-t-il ajouté, notant que les suspects potentiellement dangereux qui passent de Shechem en Israël constituent un réel problème”.

De cette façon, a-t-il dit, “un véhicule palestinien ne peut pas entrer dans une colonie israélienne, et les véhicules israéliens ne peuvent pas entrer dans les colonies palestiniennes”.

Dichter a utilisé l’attaque au couteau qui a eu lieu dimanche dernier comme prétexte pour séparer les routes des Israéliens et des Palestiniens.

L’attaque qu’il  a citée a eu lieu dimanche dans la nuit, lorsqu’un Palestinien est mort par balle, suspecté d’avoir poignardé un colon israélien près de la colonie de Mode’ein, dans les environs de Ramallah, le blessant légèrement.

La tension et les attaques au couteau, au cours desquelles les Palestiniens sont immédiatement tués, ont augmenté avec la construction effrénée de colonies illégales en Cisjordanie, en plus des démolitions continuelles et des expulsions qui ont lieu quasi quotidiennement.