Députée palestinienne condamnée à 15 mois de prison israélienne

PNN/Bethléem

CPI

Un tribunal militaire israélien a condamné le dimanche soir à 15 mois de prison la députée du Conseil législatif palestinien et membre du Bureau politique du FPLP, Khalida Jarar.

Un autre tribunal militaire israélien avait déjà placé la députée Jarar le 5 Avril dernier en détention administrative plusieurs mois après des menaces de déportation vers la ville de Jéricho.

Le FPLP a décrit la condamnation comme injuste, considérant qu’elle fait partie du terrorisme continu contre le peuple palestinien et le ciblage direct de ses dirigeants.

Il a ajouté que l’approbation de cette décision après de longs mois de délibérations et une expression d’échec et de confusion dans le traitement dans ce procès, comme précédemment il a échoué dans l’expulsion et le placement en détention administrative.

Le FPLP a rappelé qu’il ne reconnait pas la légitimité de ces tribunaux qui sont utilisés comme moyens de répression par l’occupation, tout en demandant de transférer le dossier des députés du Conseil législatif palestinien à l’ONU. Il appelle également à tenir une séance à l’assemblée générale sur la situation des prisonniers dans les geôles de l’occupation, en particulier les femmes captives dont le nombre a augmenté durant cette Intifada, avec des mineures et des blessées.

Il a déclaré que cette politique vaine de l’occupation vise à saper la participation active de la femme palestinienne dans la lutte palestinienne.

La députée Khaleda Jarar avait été arrêtée en Avril dernier par les forces armées occupantes à l’intérieur de son domicile dans la ville de Birah au centre de la Cisjordanie occupée.