L’Occupation prend des mesures supplémentaires pour restreindre la liberté de mouvement dans la vieille ville d’Hébron

PNN/ Hébron

Le Comité de Réhabilitation d’Hébron (CRH) rapporte qu’il fait face à de nombreux challenges résultant des tentatives des Forces d’Occupation Israéliennes (FOI) de restreindre le travail d’entretien et de rénovation dans la vieille ville.

Actuellement, le CRH ne peut travailler dans des douzaines de bâtiments nécessitant pourtant des rénovations et de l’entretien. Les forces israéliennes ont suspendu le travail dans des bâtiments et ont arrêtés un certain nombre d’employés, d’ingénieurs et d’ouvriers du CRH. Elles ont aussi empêché les véhicules utilisés par les entrepreneurs du CRH de transporter le matériel nécessaire pour finir le travail.

Dans un rapport, le CRH soulève que « bien que nous vivions au 21ème siècle, où les transports modernes sont nécessaires afin de se déplacer et de travailler, les forces occupantes empêchent même les Palestiniens d’utiliser des moyens traditionnels. »

Le CRH condamne aussi l’action d’Israël comme étant illégale, et appelle la communauté internationale à accorder plus d’attention à la situation, condamnant les tactiques israéliennes comme étant dommageables pour le développement de la vieille ville, pour le travail du CRH ainsi que pour l’économie locale.

Les actions israéliennes dans la vieille ville sont de plus en plus sévères et fréquentes. Le peuple palestinien, ainsi que le business et les organisations palestiniennes souffrent continuellement et, par conséquent, sont incapables de prospérer.