Sanction collective : Israël démolit deux maisons à Yatta

PNN/ Hébron/

A Yatta, dans la nuit de Mercredi à Jeudi, les Forces d’Occupation Israéliennes (FOI) ont démoli la maison de deux Palestiniens auteurs d’une fusillade à Tel Aviv.

La démolition des maisons des Palestiniens, les cousins Mohammed Makhamra et Khaled Mohammed Makhamra, a eu lieu après que le Juge de la Cour Suprême ait rejeté l’appel contre la démolition de la maison de Khaled à Yatta et la maison de Mohammed aux alentours d’Hébron. La Cour Suprême a réitéré son accord quant à la démolition du logement des deux Palestiniens sous prétexte que cela empêcherait d’autres actions « terroristes », qualifiant les deux Palestiniens de « terroristes ».

La fusillade menée par les cousins Makhamra à Tel Aviv, en Juin dernier, a causé la mort de quatre israéliens. Six autres ont été blessés. Après l’attaque, le village des deux Palestiniens a été fermé et assiégé. De plus, dix autres résidents ont été détenus car suspectés d’être impliqués dans la fabrication et le trafic d’armes, ainsi que dans le transport des deux Palestiniens en Israël.

Israël affirme que la démolition des maisons fait partie d’une politique de dissuasion. Les critiques de cette politique supportent le fait que la sanction collective a un impact sur les familles qui voient leur propriété et leur lieu de vie se faire détruire.