Palestinian prisoners begin dignity strike

Plus d’un millier de Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont entamé ce lundi une grève de la faim collective, inédite depuis des années, à l’appel de Marwan Barghouthi, leader de la deuxième intifada condamné à la perpétuité, a indiqué un responsable palestinien.

“Environ 1.300 prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim et ce chiffre pourrait augmenter dans les heures à venir”, a déclaré Issa Qaraqee, chargé de la question des prisonniers au sein de l’Autorité palestinienne. De son côté, le Club des prisonniers palestiniens a évoqué le chiffre de “1.500” grévistes de la faim.

Le porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne Assaf Librati a affirmé à l’AFP que “700 prisonniers ont annoncé hier (dimanche) leur intention d’entamer une grève de la faim”. Lundi matin, a-t-il ajouté, l’administration menait des “vérifications pour voir combien de prisonniers refusaient effectivement de se nourrir car certains pourraient se borner à une grève symbolique et recommencer à manger ensuite”.

Assaf Librari n’a pas donné plus de détails, mais selon le Club des prisonniers, “l’administration pénitentiaire a confisqué tous les biens qui se trouvaient dans les cellules des grévistes et a commencé à transférer des détenus grévistes vers d’autres prisons”. Cette grève de la faim illimitée est lancée à l’occasion des célébrations de “la journée des prisonniers”, observée chaque année par les Palestiniens depuis plus de 40 ans.