La FAO et ses partenaires appellent à des solutions innovantes pour la production agricole

Ramallah /PNN/

Les acteurs prenantes du secteur agricole ont souligné la nécessité de promouvoir la technologie, l’innovation et des solutions, comme des mesures nécessaires pour améliorer la production, la durabilité et le développement à long terme du secteur agricole palestinien.

Cette question a été discutée lors d’une table ronde sous le thème « Relancer le secteur agricole par le biais du transfert de connaissances et de l’innovation », organisée conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Ministère de l’agriculture (MoA), le Centre de Recherche Agricole National (NARC), Portland Trust et d’autres partenaires principaux. L’objectif de l’atelier de travail était d’initier des discussions sur des solutions innovantes pour la production agricole et de faciliter un échange d’idées, de connaissances et d’expériences entre chercheurs, institutions de développement, universités et différents partenaires clés du secteur agricole présents.

Dans son allocution d’ouverture, Azzam Saleh, chef du programme de la FAO, a souligné l’importance d’aborder l’innovation de manière multidimensionnelle : « L’innovation est un processus complexe car tout problème lié à la production alimentaire est multidimensionnel et nécessite l’engagement de tous les acteurs et les parties prenantes, y compris les décideurs politiques, la société civile, les bailleurs de fonds, les agriculteurs, le secteur privé et les chercheurs. L’innovation dans l’agriculture ne se limite pas aux technologies ; mais elle implique également des changements sociaux et organisationnels pour le meilleur. » Il ajoute : « La FAO s’est engagée à continuer de travailler avec tous les partenaires dans ce sens. » Saleh a encouragé les participants à faire preuve d’ouverture d’esprit dans la façon dont ils abordent les questions d’innovation.

Hassan Ashqar, directeur général des politiques et de la planification au ministère de l’Agriculture, a mis l’accent sur l’importance de l’innovation en ‘agriculture face aucontexte politique unique qu’est là Palestine. « Les agriculteurs palestiniens n’ont d’autre choix que de continuer à innover pour protéger leurs droits, leurs droits fonciers et leurs moyens de subsistance », a déclaré M. Ashqar.

Zayed Fadda, directeur général de la NARC, a commenté sur le fait de l’importance des innovations dans le secteur agricole afin de maintenir la stabilité sociale et économique en Palestine. « Nous devons trouver des moyens pour améliorer l’efficacité de la production ; promouvoir l’agriculture durable qui requiert un accent renouvelé sur l’innovation et l’investissement dans la recherche, la technologie et le renforcement des capacités » a-t-il ajouté.

Pour sa part, Yaha Shunnar, directeur général de Portland Trust, a réitéré l’importance du transfert de connaissances et des solutions innovantes pour la mise en place d’un système efficace de connaissance et d’information sur l’agriculture (AKIS). Les systèmes de connaissance et d’information agricoles (AKIS) comprennent les institutions et les organisations qui génèrent et diffusent des connaissances et des informations pour soutenir la production agricole, la commercialisation et la manutention après récolte des produits agricoles et la gestion des ressources naturelles. La plupart des projets AKIS soutiennent des activités de recherche agricole, d’extension, ou d’éducation, qui sont de plus en plus considérées comme des composantes d’un système interdépendant. Alors que la population mondiale devrait atteindre 10 milliards de personnes en 2050, un système AKIS est un élément essentiel pour augmenter la productivité et la rentabilité des agriculteurs, et les aider à répondre de manière durable aux besoins croissants de consommation alimentaire mondiale.

L’atelier de travail d’une journée, auquel ont participé plus de 50 participants, a permis à différents partenaires du secteur agricole de discuter de questions cruciales à l’amélioration de la coordination, le partage des connaissances et l’innovation dans le secteur agricole palestinien.